Compte-Rendu de l’atelier : Les Bas de Contention (Sigvaris) – Bordeaux 2010

Les maladies veineuses concernent en France 22 millions de personnes à l’heure actuelle, soit une femme sur deux et un homme sur quatre. Elle représentent la première cause de décès chez les femmes post grossesse. Ces affections sont dues à un mauvais retour veineux lui même causé par un défaut de fonctionnement des valvules.

Les premiers signes cliniques sont :

  • L’apparition de filaments violets sur les jambes
  • Des varices qui peuvent évoluer en nœuds variqueux
  • L’apparition d’oedème.

Les premières manifestations sont :

  • Jambes lourdes
  • Douleurs
  • Fourmillements

Différents facteurs apparaissent comme étant responsables de ces maladies, tels que le tabac, la ménopause, la grossesse, le sexe (homme ou femme) ou les voyages. Le caractère héréditaire joue également un rôle prédominant dans ce type d’affection.
Les bas de contention apportent, un soulagement au patient grâce à leur action antalgique, mais également un effet thérapeutique en améliorant le retour veineux.

Il existe 4 classes de bas de contentions utilisables en fonction de l’avancement de la maladie :

  • Classe 1 : utilisé dans le traitement de douleurs modérées et de varicosités.
  • Classe 2 : utilisé contre les fortes douleurs, les varices ainsi que les oedèmes veineux.

Ces deux classes peuvent être utilisées dans le cadre de la prévention.

  • Classe 3 et 4: utilisées dans des cas plus avancés (ulcères veineux, lymphoedème, troubles trophiques)

La prise de mesure :

Elle doit s’effectuer le matin ou bien après une séance allongé de 20 min. Ce dernier cas étant difficilement applicable en officine, il est recommandé de prendre les mesures puis de demander au patient de les reprendre le lendemain matin chez lui et de vous les communiquer. Elle devrons normalement être inférieurs mais proche de celle que vous aurez effectué la veille. Pensez à mesurer les deux jambes.
Les prises de mesures s’effectuent, suivant si vous délivrez des chaussette, des bas ou des collants :

  • Au niveau de la partie la plus fine de la cheville
  • Au niveau de la partie la plus forte du mollet
  • Au niveau de la partie la plus forte de la cuisse (4 doigts sous le fessier)
  • Au niveau des hanches

Les bas de contention sont composés de microfibre de polyamide et d’élastane (certain patients le demandent)

Il faut savoir que ce type de produit doit être lavé tous les jours (après utilisation) et qu’il perdent 5 à 10% de leur efficacité au bout de 6 lavages.
Pour une première délivrance trois paires suffisent, elles doivent cependant être renouvelées tous les 6 mois.

Compte rendu atelier : Les bas de contention (Sigvaris)
Congrès Bordeaux 2010

Auteur