Commencez l’année par une bonne action!

Cette année, l’ANEPF soutient les Restos et organise une collecte nationale de dons!

Vous pourrez ainsi aider les Restaurants du Coeur en apportant du Mardi 7 au Jeudi 9 Février vos dons à la corpo. Après avoir discuté avec l’antenne locale, leurs besoins sont les suivants:

Hygiène : dentifrices, brosses à dents, produits d’hygiène bébé, pansements, gels douches, shampoings, biberons, tétines, couches bébé… Même en échantillons!

Produits d’entretien: lessive …

Alimentation :
Conserves : de l’entrée au dessert: sardines, thons, pâtés, riz au lait, crèmes desserts…
Chocolat en poudre
Condiments : vinaigre, huile, cornichons, moutarde, sauce tomate…

Vêtements : chaussettes, écharpes, bonnets…

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive, mais évitez le riz et les pâtes dans la mesure du possible !

On compte sur vous !

Cette année c’est grâce à une coopération inter-association entre la Corpo, Pelicaen Santé Humanitaire et l’AMEPC et participation énorme de nombreux étudiants que nous vous proposons un téléthon de folie. L’évènement s’étendra sur une semaine toute entière, et ce du lundi 28 novembre au vendredi 2 décembre avec pas moins de 4 soirées de prévues, et de nombreuses activités annexes. Et tout ceci pour la bonne cause, alors que demander de plus ?

La totalité des dons récoltés sera bien sûr reversée au téléthon et ils seront ajoutés à ceux des autres facultés de pharmacie via l’ANEPF.

Lire la suite →

Lundi 14 et mardi 15 février à eu lieu au CHU de Caen, l’Hôpital des Nounours édition 2011. Les étudiants en médecine nous ont invités à participer à cet événement de santé publique et nous avons répondu présent.

L’hôpital des nounours rassemble 120 étudiants venus de toutes les filières de santé, à savoir médecine, infirmière, orthophoniste, kiné et pharma. Le but est de dédramatiser l’hôpital auprès des jeunes enfants. Ils emmènent un doudou ou nounours « malade » ou « blessé » afin qu’au fil du parcourt il soit « soigné », recousu ou encore plâtrer et enfin qu’il se voit délivrer des médicaments à la pharmacie aménagée pour l’occasion.

Cette année se sont près de 230 élèves de CP et 3ème sections de maternelle venus de 5 écoles différentes qui se sont rendus à la faculté de médecine. Les deux jours ont été séparé en quatre créneaux de trois heures, accueillant chacun entre 50 et 60 enfants. Il y avait 3 ou 4 étudiants en pharmacie par créneau.

Le parcours dans la pharmacie était organisé de la façons suivante : en entrant dans la pièce les enfants étaient reçus par un étudiant, puis conduit devant un présentoir exposant des médicaments de toutes les formes et de toutes les couleurs. Le but étant de montrer qu’il existe beaucoup de médicaments différents et de bien faire comprendre que même s’ils y ressemblent, ce ne sont en aucun cas des bonbons. Il était ensuite proposé aux écoliers de fabriquer une gélule. Ceci s’effectuait en deux étapes. Dans un premier temps le mélange d’une poudre (de la farine) à l’aide d’un mortier et d’un pilon, puis le remplissage de la gélule avec celle-ci. Enfin trois comptoirs permettaient aux étudiants d’accueillir les enfants et leur nounours, afin qu’ils se voient délivrer les médicaments. Ceux-ci, préalablement prescrit par les nounoursologues (étudiants en médecine), portaient des noms fantaisistes mais explicites pour les enfants, tel que « stop-bobo » ou « bidon-doux ». Après avoir mimé l’administration de gélules, de gouttes, de sirop ou encore l’application de pommade, les étudiants de pharma avaient pour rôle de prodiguer leurs conseils. Le but était d’informer les écoliers du danger relatif aux médicament, et de leur rappeler qu’ils ne doivent jamais en prendre seuls, mais toujours accompagné d’un adulte.

De la consultation à la délivrance, en passant par les soins infirmiers ou encore par des examens tels que la radio et l’IRM, les enfants ont pu, au cour de ces deux journées, découvrir les différentes facettes de notre système de santé. Des activités ludiques sur les thèmes du langage, du mouvement et de la nutrition étaient également proposés respectivement par les ortho, les kiné.

Je tiens à remercier tout les étudiants en pharmacie qui ont participé à ce projet, et également les VP et CM santé publique médecin pour nous y avoir inclus.

Reportage de France 3 sur l’Hôpital des Nounours :